Didier Ottokoré : « Anouma se contente de trop peu »

Quel bilan faîtes- vous de participation ivoirienne au Mondial ?

 J’entends dire que nous avons bien joué contre le Portugal. En réalité, nous n’avons fait que défendre un peu comme le Burkina Faso l’a fait contre nous à la CAN 2010. Face au Brésil, les Eléphants n’ont rien montré et ont concédé des buts sur trois accélérations. Quand on veut aller loin, on est plus ambitieux. Les ivoiriens à l’image du président Jacques Anouma se contente de très peu.


Quel bilan faîtes- vous de participation ivoirienne au Mondial ?

 J’entends dire que nous avons bien joué contre le Portugal. En réalité, nous n’avons fait que défendre un peu comme le Burkina Faso l’a fait contre nous à la CAN 2010. Face au Brésil, les Eléphants n’ont rien montré et ont concédé des buts sur trois accélérations. Quand on veut aller loin, on est plus ambitieux. Les ivoiriens à l’image du président Jacques Anouma se contente de très peu.

 

Qu’aurait dû faire Anouma ?

Il doit donner l’envie de gagner aux joueurs. A l’écouter, Anouma est juste content de disputer une Coupe du monde. Il a dit être heureux d’entendre l’hymne nationale de la Côte d’Ivoire lors de cette compétition. Ce n’est pas le plus important et Anouma doit être plus ambitieux. Il se contente de peu. mais au fond, c’est aussi cela la mentalité des africains.

 

La Côte d’Ivoire a tout de même bénéficié d’une poule difficile ?

En Côte d’Ivoire, nous cherchons toujours des prétextes. On aurait été dans la poule du Ghana et éliminé au premier tour qu’on aurait trouvé des excuses. Quand on dispute une Coupe du monde, on peut tomber sur n’importe quelle équipe. Seulement la motivation doit être intacte. Quand on est dans une poule difficile, on a rien à perdre. Nous devions donc jouer sans pression.

 

Extrait d’une interview parue dans Supersport No 855 des 10 et 11 juillet 2010