A six mois du Brésil 2014/Lamouchi prévient : « Nous ne prendrons que les joueurs motivés »
Football

A six mois du rendez-vous de Brésil 2014 et après la qualification des Eléphants pour leur troisième Mondial, Sabri Lamouchi, s’est adressé hier à la presse. Il a donné toutes les dispositions prises pour se montrer à la hauteur de l’événement. 


C’est un secret de polichinelle. La Côte d’Ivoire s’est qualifiée pour son troisième Mondial d’affilée. A six mois de ce rendez-vous très attendu, le sélectionneur national, Sabri Lamouchi a parlé aux Ivoiriens à travers une conférence de presse, initiée hier à l’Espace Crystal, par la Fédération ivoirienne de football (Fif). Si la qualification a été acquise à l’arrachée, le plus important aujourd’hui, c’est la phase finale de la Coupe du monde prévue du 12 juin au 13 juillet 2014 au Brésil. D’entrée, le sélectionneur ivoirien n’a pas manqué de se réjouir du parcours des Eléphants lors des éliminatoires. 


Cependant, l’objectif est clair : « sortir avant tout des poules » que la Côte d’Ivoire partage avec la Colombie, le Japon et la Grèce. Au regard de ses ambitions, Sabri Lamouchi s’est voulu clair sur les athlètes qui seront sélectionnés pour le Mondial. « Des joueurs qui n’hésitent pas entre une telle sélection et la Côte d’Ivoire, mais qui s’intègrent au groupe. Beaucoup de joueurs veulent porter les couleurs de la Côte d’Ivoire. Nous ne prendrons que ceux qui sont motivés ». A savoir, disposer de tous les joueurs susceptibles d’embarquer sur le navire menant au Brésil. Car, « nous voulons tout faire pour que les Ivoiriens soient fiers de nous ». 


Pour ce faire, la préparation commence à partir du 25 mai au Portugal ou en Espagne. Par le choix de ces pays, le sélectionneur veut coller aux habitudes brésiliennes avant le rendez-vous proprement dit. Préparation qui sera ponctuée d’un match amical, sur place au Brésil. Le Franco-Tunisien n’a pas manqué de saluer par ailleurs, le bel état d’esprit qui règne entre ses poulains. « Sans un bon état d’esprit, nous n’aurions pas réalisé ce parcours sans tâche aux qualificatifs du Mondial ». Il a également remercié tous les joueurs qui ont rendu cette qualification possible. 

Les dispositions de la FIF pour réussir
Les Eléphants doivent bosser dans des conditions maximales pour faire un Mondial digne. Pour ce faire, la FIF a pris toutes les dispositions idoines. Pour ce qui est de l’hébergement, la faîtière du football ivoirien a pris toutes les dispositions nécessaires pour garantir la fraîcheur physique des joueurs. 

Un hôtel aux commodités propres aux grands rendez-vous a été réservé exclusivement pour les Eléphants dans l’Etat de Sao Paulo, base des Pachydermes. Terrains d’entraînement à la mesure de l’événement, salle de fitness, chambres de haut standing, tout le confort nécessaire pour une concentration et une préparation adéquate pour la sélection nationale de Côte d’Ivoire. Après la conférence de presse, Sidy Diallo, président de la Fédération a offert un déjeuner au cours duquel il a réitéré ses vœux pour la nouvelle année aux hommes de médias. Aussi, les a-t-il invités à l’union sacrée autour des Eléphants en vue du rendez-vous brésilien.

Francis Aké in le mandat

du 8/01/14