Candidatures aux comités exécutifs de la Caf et de la Fifa : Ce sera la bagarre généralisée !

 Annoncées pour le 22 février prochain à Karthoum au Soudan, les élections aux comités exécutifs de la Caf et de la Fifa pourraient donner lieu à des empoignades fratricides. Jacques Anouma avait annoncé une nuit des longs couteaux à l’occasion des élections aux comités exécutifs de la Caf et de la Fifa. Il n’a pas tord. Il suffit de jeter un coup d’œil sur les différentes candidatures enregistrées par 
le secrétariat général de la Caf, basé au Caire, en Egypte, pour comprendre que les dirigeants du football africain ne sont plus prêts à se faire des cadeaux. Loin de là. La nette impression qui se dégage est celle d’une lutte fratricide de positionnement en vue de l’après Issa Hayatou qui se précise un peu plus. D’où la pléthore de candidatures enregistrées dans les zones stratégiques dans le fonctionnement de l’instance confédérale. Divisée en zone A et B, la sous-région ouest-africaine présente une situation paradoxale. Ainsi, alors que la zone A semble voguer sur des eaux calmes avec le Guinéen Almamy K. Camara, candidat sortant, qui se représente seul au poste, ce n’est pas du tout le cas dans la zone B. Où ils sont jusqu’à quatre à prétendre au poste du bientôt retraité Général Seyi Memène. Premier vice-président de la Caf, le Togolais a décidé de ne pas se représenter. Pour le remplacer, Anjorin Moucharafou du Bénin, Kwesi Nyantakyi du Ghana, Hima Souley du Niger, tous trois présidents de la fédération de football de leur pays respectif, sont dans les starting-blocs où les a rejoints Tata Adaglo Avlessi. Ancien président de la Fédération  togolaise de football (Ftf), Tata Avlessi n’a jamais caché son ambition de briguer ce poste. L’autre zone chaude de ces élections concerne le sud du continent. Le représentant de cette zone, qui affiche de plus en plus ses ambitions, Dr Olifant Molefi, ayant décidé de passer la main, son compatriote Danny Jordan s’est aussitôt porté preneur. Malheureusement pour l’ex-directeur général du comité d’organisation du Mondial 2010, il n’est pas seul à lorgner le poste. L’ex-capitaine de la sélection zambienne et président de la fédération zambienne de football, Kalusha Bwalya, Walter Nyamilandu du Malawi, Adam  Mthéthwa du Swaziland, John Muinjo de Namibie ainsi que l’Angolais Justino Fernandez lui contestent le poste. Six candidats pour un poste, la bataille pour le contrôle de la zone –sud s’annonce plus que fratricide. Au contraire de la zone cente-est où le sortant, le Rwandais Célestin Misabyimana sera face au Tanzanien Leodegar Tenga. Ou encore la zone centrale où le sortant, Thierry Kamach, en ne se représentant pas, laisse la voie libre au Congolais Omari Constant. Enfin, dans la zone nord, on assistera à une confrontation directe entre le sortant, l’Egyptien Hani Aboo Rida et le Tunisien Tarek Bouchamaoui.

Un sixième postulant africain pour la Fifa
Contrairement à ce que l’on avait cru, le Nigérian Dr Adamu Amos n’a pas encore renoncé à son poste au comité exécutif de la Fifa. L’ancien homme fort de l’Ufoa  est bel et bien candidat à sa propre succession. Sa candidature, à en croire la mention spéciale faite par le secrétaire générale de la Caf, Hicham El Amrani, a ainsi été enregistrée sous réserve de la décision finale de la Fifa concernant le Nigérian qui a interjeté appel en novembre dernier. Le fait est que même si Amos Adamu était finalement recalé, il a pris soin de faire en sorte que le poste n’échappe pas à son pays. Ainsi, si ce n’est pas lui, ce sera Alhaji Ibrahim Galadima. Candidat à sa propre succession, Jacques Anouma, qui se trouve actuellement à la Can des moins de 17 ans au Rwanda, à en croire son site personnel, aura donc en face de lui cinq candidats au lieu des quatre annoncés précédemment. Jacques Anouma, Amos Adamu ou Alhaji Galadima, Kalusha Bwalya, Danny Jordan, Suketu Patel, Mohamed Raouraoua, du beau monde africain pour la Fifa alors qu’il n’y a que deux places à pouvoir. Il n’y a plus qu’à demander une hausse du quota.

Source : Le Nouveau Courrier N°177 du 13 Janvier 2011 
Patrice Beket