FIF : Election du 10 septembre - Salif Bictogo est le candidat de la Conférence des présidents

C’est décidé ! La Conférence des présidents de clubs aura bel et bien un candidat lors de la prochaine élection à la présidence de la FIF prévue le 10 septembre prochain. Et c’est Salif Bictogo, président du Stella Club et président de la Conférence des présidents de clubs qui conduira la liste « Union pour la rigueur, la transparence et la participation ». Telle est la décision prise hier par cette instance de consultation qui s’est réunie pour la seconde fois après le rendez-vous du 21 juillet dernier. « La Conférence des présidents a décidé de joindre l’acte à la parole en décidant de présenter une liste. Et le choix s’est porté sur Salif Bictogo » dixit le communiqué qui a sanctionné la réunion lu par Abi Richmond (Président du Stade d’Abidjan) en sa qualité de porte-parole de la Conférence. Selon ce communiqué, la liste « Union pour la rigueur, la transparence et la participation » a été parrainée par 47 clubs sur les 76 qui prendront part à l’élection du 10 septembre. En ce qui concerne la liste chapeautée par Salif Bictogo, elle comprend 18 membres dont cinq (5) de la Ligue 1, six (6) de la Ligue 2, six (6) de la D3 et un groupement d’intérêt général. Pour l’élite, il s’agit du Stella Club, du Stade d’Abidjan, de l’AS Denguélé, de l’ASC Ouragahio et de Issia Wazi. En Ligue 2, Man FC, CO Korhogo, FC San Pedro, AS Moossou, CO Domoraud et AGIR de Guiberoua feront partie du prochain Comité exécutif de la FIF s’il était élu. Idem pour les clubs de D3 que sont Satellite FC, AS Tanda, AS Daoukro, ES Bafing, EDUS d’Aboisso et Songon FC. L’Association des Footballeurs Ivoiriens (AFI) dirigée par l’ancien international ivoirien Cyril Domoraud. « C’est une liste consensuelle et tous ceux qui y figurent sont solidaires et parlent de la même voix» a précisé Abi Richmond. « C’est une mission que me confient mes pairs. Je pense que grâce à l’effort de tous les présidents, la liste que je dirige va passer car se sont les présidents qui votent. Et si c’est le contraire qui se produisait alors il faudra désespérer de l’avenir du football ivoirien » a déclaré Salif Bictogo, l’heureux élu.

Antoine Mahan

In Fanion du 29 juillet 2011