Abi Richmond (Porte-parole de la Conférence) : « Nous sommes prêts »

Après le choix de Salif Bictogo, président du Stella et de la Conférence des présidents de clubs, Fanion a rencontré Abi Richmond, porte-parole de la conférence pour en savoir davantage sur la décision de ladite conférence.

Pourquoi le choix du président Salif Bictogo ?

Nous avons mis en place une organisation et il faut en respecter les règles. Nous avons la fédération qui est l’émanation des clubs. Mais à côté, nous avons une instance consultative qui est la Conférence des présidents. A ce titre, elle joue un rôle modérateur dans la gestion de notre football. Elle est dirigée par un président à qui nous faisons confiance. Notre candidat (Jacques Anouma, ndlr) qui était soutenu par la quasi-totalité des clubs ayant déclaré sa non candidature, nous n’avons pas voulu aller chercher ailleurs. Nous avons alors porté notre choix sur celui qui a l’habitude de nous diriger au sein de la fédération. Et c’est Salif Bictogo.

Au vu du nombre de clubs qui parrainent la liste de la Conférence, peut-on parler de dissensions ?

Il n’y a aucune dissension. Aujourd’hui, nous tendons vers quelque chose de cruciale : les élections. Et qui parle d’élection parle de choix. Et nous ne pouvons pas empêcher quiconque de faire son choix.

Pensez-vous que cette liste est capable de battre une candidature extérieure ?

Ce sont les présidents de clubs qui votent. Et depuis longtemps, nous avons dit que nous voulons prendre notre chose en main. Nous sommes prêts.

Propos recueillis par Antoine Mahan

Dépôt de candidature : Toujours zéro pointé !

Alors que la presse avait avancé qu’il se pourrait que les premières candidatures soient enregistrées hier, le secrétariat de la Commission électorale indépendante n’a toujours pas reçu de candidature jusqu’à l’heure de clôture (17hOO). Comme les jours précédents, la secrétaire chargée de recueillir les dossiers des postulants  s’est rongé les pouces. Pour la nouvelle candidature déclarée, le président Salif Bictogo a confié qu’il était encore dans les délais. « Nous avons encore jusqu’à samedi midi pour le faire » a-t-il indiqué. On continue toujours d’attendre…

Antoine Mahan
In Fanion du 29 juillet 2011