La balle est dans le camp de Sidy Diallo !
Football / Candidature de Jacques Anouma à la présidence de la CAF en 2013

Jacques Anouma a sollicité le parrainage de Sidy Diallo, actuel patron du football en Côte d’Ivoire, pour postuler à l’élection à la présidence de la Confédération Africaine de Football (CAF) en 2013. 

Jacques Bernard Daniel Anouma a officialisé sa candidature à la présidence de la CAF, le jeudi 12 juillet 2012, suite à un courrier de parrainage adressé au président de la FIF, Augustin Sidy Diallo. Comment le nouveau locataire de la maison de verre à Treichville, a-t-il réagi ? Selon un de ses proches, Sidy Diallo a fait savoir qu’il serait certes favorable à une candidature d’un Ivoirien à la présidence de la CAF, mais qu’il ne faudrait pas que les uns et les autres se précipitent pour une telle échéance. «Le président est préoccupé en ce moment par la qualification des Eléphants pour la CAN 2013. Les éliminatoires sont pour bientôt. La CAF, c’est en 2013 et ça peut attendre. On n’a pas besoin de se mettre la pression», a-t-il martelé. Sidy Diallo peut-il trahir Jacques Anouma en lui refusant le parrainage ? «Trahir qui et pourquoi ? Qui va trahir qui ? Arrêter de mettre la pression sur qui que ce soit ?», a conclu notre interlocuteur. En clair, Sidy Diallo qui aime travailler dans la discrétion attend le moment propice pour annoncer officiellement son probable parrainage à Jacques Anouma, même si des voix proches du président de la CAF, Issa Hayatou, font savoir que Jacques Anouma n’obtiendra pas l’aval de son ami de longue date à cause d’un accord secret scellé lors de la CAN 2012. Dans un tel contexte fait de rumeurs, de suspicions et de mauvaise foi, il est préférable que Sidy Diallo se décide le plus rapidement possible. Parce que dans le camp de Jacques Anouma, le OK de Sidy Diallo lancera la machine électorale. «Dans ce genre d’élection, il faut avoir l’aval de la Fédération de son pays pour plus de crédibilité. Un autre pays peut parrainer votre candidature mais cela est souvent sujet à polémique. Les gens diront que son pays ne lui fait pas confiance. C’est important que la FIF nous soutienne !», a confié Jean-Marc S, membre du staff de campagne de Jacques Anouma. La balle est donc aujourd’hui dans le camp de Sidy Diallo. Très actif sur le terrain, Jacques Anouma a échangé avec le ministre des Sports et Loisirs, Philippe Légré hier à son cabinet au Plateau. Si rien n’a filtré de cet entretien, l’on devine aisément que Jacques Anouma a parlé de sa candidature à la présidence de la CAF.

Annoncia Sehoué

in l'Intelligent d'abidjan du 14 juillet 2012