jacques Anouma, le masque tombe
Election à la Caf

 

C’est fait! Jacques Anouma a dévoilé son intention et officialisé sa candidature à la présidence de la CAF. L’ex-président de la Fédération ivoirienne de football, membre des comités exécutifs de la CAF et de la FIF s’est finalement jeté à l’eau. Après moult tractations, hésitations et troubles de sommeil.  » Monsieur Jacques ANOUMA a informé de façon officielle le Président Augustin Sidy DIALLO, de sa décision de faire acte de candidature à la Présidence du Comité Exécutif de la Confédération Africaine de Football. Monsieur Jacques ANOUMA a également sollicité le parrainage de la FIF. », révèle un communiqué officiel de la fédération ivoirienne de football, signé du président de l’institution, Augustin Sidy Diallo.

Jacques Anouma est à Abidjan depuis plusieurs semaines. » Je suis venu régler des dossiers importants. », laisse  entendre régulièrement à ses interlocuteurs, celui qui trouve les journées trop courtes à Abidjan. Trop de choses à faire en même temps en effet. Et les pas chinois  du désormais candidat proclamé à la course à la présidence de la CAF, devraient passer inévitablement par la FIF. Puis la présidence de la République de Côte d’Ivoire. Avant l’annonce publique. La première étape est faite. Alliant élégance, finesse et courtoisie, le président Jacques -Bernard Anouma est allé officiellement au siège de la FIF, rencontrer les dirigeants actuels et leur réserver la primeur de l’information puis demander le parrainage de l’institution. Il fait d’une pierre, deux coups: Il sort la FIF et son président d’un dilemme et d’une suspicion légitime. Sidy Diallo peut se targuer devant les pressions qui ne manquent pas, venant surtout du camp Hayatou, qu’il a reçu une demande d’un candidat comme il peut recevoir celle d’un autre ou celles des autres. Ensuite Jacques Anouma met  Sidy Diallo et son équipe au pied  du mur et face aux Ivoiriens.  Le président de la FIF ne peut plus évoquer des rumeurs de candidature de Jacques Anouma. Il a les faits et la primeur de l’annonce. La décision du comité exécutif de la FIF est désormais attendue. Elle peut être publique. Elle peut être transmise par les canaux officiels.

A la vérité, tout était dans les hésitations de Jacques Anouma lui-même. Sidy Diallo, pour qui le connaît, est un homme de parole. Et sa parole, il l’a donnée au moment des élections à la FIF au mois de septembre 2011. pendant les tractations qui ont précédé sa candidature. Il s’était engagé à porter la candidature de son prédécesseur en contre-partie de son retrait à la course à la présidence de la FIF. Le temps des échanges de bons procédés est arrivé.

Maintenant que Jacques Anouma s’est clairement déterminé, reste une grosse bataille à gagner: le soutien fort et franc de la Côte d’Ivoire et du président de la République. L’élection à la CAF est d’abord et avant tout sportive mais elle est aussi politique et financière. Si Anouma doit aller à la CAF et espérer gagner, il le fera avec son équation propre, son prestige, ses résultats et performances dans le milieu du football depuis un quart de siècle mais aussi avec le soutien politique, diplomatique et financier de la Côte d’Ivoire.

 Fernand Dedeh

in Blog de fernand Dedeh

http://dedeh.blue-colibri.com/