le gouvernement prend le dossier Anouma en main
football/Election à la présidence de la CAF

Le gouvernement ivoirien, sous la conduite du Premier ministre Jeannot Ahoussou-Kouadio, entend promouvoir l`excellence ivoirienne à l`extérieur. Le Premier ministre l`a exprimé haut et fort le lundi 16 juillet dernier dans l`hémicycle lors de son discours de politique générale devant l`Assemblée nationale. « Le gouvernement se fera fort de présenter des candidats aux différents postes dans toutes les organisations internationales. Il s`agit, à travers ces actions, d`assumer la présence de la Côte d`Ivoire sur la scène internationale », a déclaré Jeannot Ahoussou-Kouadio, parlant de l`éco-diplomatie, une politique qui permettra de consolider le rayonnement diplomatique retrouvé de la Côte d`Ivoire sur la scène internationale. Nul doute que c`est au nom de cette diplomatie agressive que le Premier ministre a reçu la semaine dernière Jacques Anouma, l`ancien président de la FIF, candidat à la présidence de la Confédération africaine de football (CAF). A cette occasion, Jeannot Ahoussou-Kouadio avait assuré le président Anouma de son soutien personnel et de celui du gouvernement ivoirien, au nom du président de la République Alassane Ouattara. Sa sortie devant les députés ivoiriens permet de dire que le gouvernement ivoirien a pris le dossier de Jacques Anouma en main pour le défendre et « faire entendre la voix de notre pays ». S`il n`a pas encore officiellement présenté sa candidature, Jacques Anouma a déjà sollicité le parrainage de la Fédération ivoirienne de football (FIF), sa fédération d`origine, dans la course à la présidence de la CAF. Tout semble donc en ordre pour un soutien massif de la Côte d`Ivoire tout entière à cette candidature. D`ailleurs le ministre des Sports et Loisirs, Philippe Légré, le rappelait si heureusement lors d`une audience qu`il a accordée à l`ex-patron du football ivoirien, dans la foulée de celle du Premier ministre Jeannot Ahoussi-Kouadio. On peut le dire, la bataille pour la présidence de la CAF a véritablement commencé, avec en première ligne, le gouvernement ivoirien.

Litié BOAGNON

In l'Inter du 19 juillet 2012