La liste des qualifiés africains de la Coupe du Monde restent inchangée, la Tunisie et le Burkina Faso perdent en appels

29 novembre –

La Tunisie est le dernier pays africain à voir sa tentative d'atteindre la Coupe du Monde par la porte arrière, annulée par la FIFA . Invoquer l'argument de l’utilisation de joueurs non qualifiés ou suspendus est devenu presque l’argument de rigueur en Afrique , parfois avec succès , parfois non. La Tunisie se plaint que le Cameroun en ait, selon elle, utilisé deux, dans leur récente confrontation pour les éliminatoires de la Coupe du Monde remportée par les Lions indomptables sur un score total de 4-1.

Les officiels de la nation nord -africaine affirment que Joel Matip de Schalke et Eric Choupo Moting de Mayence ne devaient pas avoir été utilisés par le Cameroun dans leur double confrontation en raison de problèmes de nationalité. Les deux joueurs sont nés en Allemagne de père camerounais et de mères allemandes, et ont joué avec le Cameroun depuis 2010, y compris depuis la Coupe du Monde de la même année en Afrique du Sud . Choupo Moting a initialement joué avec l'Allemagne en catégorie junior avant le changement d'équipe. Un changement possible en vertu des règlements de la FIFA, si mal vu par beaucoup.

"La FIFA a communiqué à la Fédération de Football de Tunisie aujourd’hui, qu'aucune violation des règlements de la FIFA n’a été commise par la Fédération de football du Cameroun par rapport à la question ", a déclaré la FIFA dans un communiqué.

Ironiquement, la Tunisie a atteint les matches de barrage, seulement parce qu’un rival en phase de groupes, le Cap –Vert, a utilisé un joueur qu’elle ne devait pas.

La FIFA a également rejeté la protestation du Burkina Faso alléguant que l'Algérie a également utilisé un joueur suspendu dans une autre rencontre à polémique, des éliminatoires de Coupe du monde, remporté sur la base de la règle des buts marqués à l’extérieu, par les Algériens .

Par Andrew Warshaw in Inside World Football