Ligue 1- 13è journée- AFAD Djekanou-Denguélé : 1-0 Les Académiciens en Super Division

Les Académiciens se sont qualifiés pour la Super Division au terme de leur courte victoire face aux Nordistes de l’As Denguélé, ce samedi, au Parc des Sports de Treichville (1-0). Une victoire, il faut se l’avouer, qui aura mis du temps à se dessiner. Pas par manque de volonté de la part des Académiciens venus de Djekanou, mais à cause de leur manque de réalisme devant les buts.

Sur deux victoires et un match nul, Mansou Kouakou et ses coéquipiers qui avaient des choses à se faire pardonner, attaquent les Nordistes d’entrée de jeu. Ceux-ci laissent faire, employant une tactique qui aura réussi au Stella Club d’Adjamé et à l’Africa Sport. C'est-à-dire, laisser venir les Académiciens pour les prendre de revers. En pointe, en l’absence de Vangah Kouassi, Zakry Fabrice a du mal à se mettre en exergue. Mansou Kouakou, dans sa position fétiche de milieu –aile a souvent fait des appels en profondeur. Malheureusement, il est soit ignoré par le porteur de la balle soit la transversale qui lui était destinée, manquait de lui parvenir. Cependant, il réussira quelques feintes suivies de centres ou de retraits, très dangereux, qui ne seront malheureusement pas exploités comme il se doit.

Après avoir laissé passer la tempête, les Nordistes vont muscler leur jeu au milieu de terrain. Topio Coulibaly et Allègne Boblay, les deux turbos des Académiciens, connaissent alors une baisse de régime. Les Nordistes se montrent alors dangereux sur plusieurs tentatives. Mais Tahourou Clovis était là qui veillait aux grains. Il permet ainsi aux siens d’atteindre la mi-temps sans grand dégât. Au grand dam des Nordistes qui avaient besoin de l’emporter pour espérer.
Au retour des vestiaires, les protégés de SEM Jacques Anouma tentent bien de forcer le destin. La réaction des Nordistes ne se fait pas attendre. Ces derniers procèdent par de longues balles au cœur de la défense qui mettront quelque peu mal à l’aise la paire centrale constituée par Soumahoro Bangaly et Koffi Adou Gérard. S’en suit alors un véritable siège du camp des Académiciens. Du jamais vu. Mais en fin tacticien, Amani Yao Lambert-César a peut-être voulu prendre l’adversaire au piège imparable du contre.
Sur une rapide sortie de balle, Zakry Fabrice, dans sa position favoris d’ailier, n’a aucune peine à brûler la politesse à son garde du corps, à se déporter aux abords de la surface de réparation, avant de remiser idéalement pour Allègne Boblay qui contrôle avant de crucifier Yangra Allangba, le portier des Nordistes. A 1-0, à la 56’, les Académiciens ne pouvaient pas mieux débuter la seconde partie du match. Ils se sentent à nouveau pousser des ailes, essayant de promener leurs adversaires, en quête d’une nouvelle la faille.

Mais les Nordistes qui avaient décidé de vendre chère leur peau, se rebiffent. Et c’est le vieux briscard Ibrahim Sangalba qui, au terme d’un geste plein d’autorité et empreint d’expérience, élimine deux adversaires en pleine surface de réparation avant d’ajuster Tahourou Clovis qui sort le grand jeu et dévie in extrémis la dangereuse frappe. Là, était le tournant du match sinon l’occasion de l’égalisation qui aurait pu enclencher un nouveau match. On jouait la 70’ et les Académiciens avaient encore vingt minutes de souffrance devant eux.

Ils tiendront bon malgré tout avec les entrées de Moukoro Cheick et Amou Elogne en lieux et places de Kouadio N’Dri Fabrice et Kouadio Konan Henri Joël. Les Académiciens jouent alors à petites touches en essayant de priver le maximum possible leurs adversaires de la balle. Cela n’empêchera pas ces derniers de se montrer une nouvelle fois très dangereux. La reprise de volée mal ajustée de Touré Ousmane, en toute fin de partie, aurait pu retarder la qualification des Académiciens qui auraient alors attendu l’ultime journée contre l’As Ouaragahio le week-end prochain.
Patrice Beket